samedi 17 novembre 2007

Interruption pour une durée indéterminée, peut-être définitive....

Source : moi-même
Date de survenance : entre le 5 et le 20 novembre 2007...
Date de première publication sur Internet :05 février 2008

Texte intégral :
(ce message aurait dû être rédigé mi-novembre...mais la motivation n'y était pas puis j'ai eu diverses contrariétés...)

Suite à certaines circonstances (dont la principale est le désintérêt général et la non-contribution des plus concernés - les kolweziens, les lushois, les katangais "sur place"), j'ai bien dû me faire une raison et considérer qu'il fallait, avant tout, consacrer mon temps à...moi-même !

J'avais commencé mes "e-journaux" ou plutôt leurs ébauches (qui se voulaient déjà collaboratives, écrites à plusieurs mains...) fin juin 2006, suite à une visite du site Internet de Reporter Sans Frontière, qui m'avait révélé "que faire et comment " d'un texte reçu 3 mois plus tôt d'un kolwezien (qui dispose d'un accès gratuit à Internet mais qui n'a jamais plus donné signe de vie, ni donc contribué de quelque façon) :
mercredi 8 mars 2006 Exclusif "La Gazette de Kolwezi" : Message des prêtres du diocèse de Kolwezi à leurs fidèles et aux "hommes de bonne volonté";
(ce texte me semble encore tout à fait d'actualité !).

Sans aucun doute, j'ai une mentalité qui n'est pas courante, et en tous cas fort différente de celle des kolweziens-lushois-katangais !
Et je n'ai qu'à m'en prendre à moi-même : personne ne m'a rien demandé (ce que certains n'ont pas hésité à me faire remarquer !)

Et je devais être un fameux "malade mental" pour vouloir contribuer à créer un avenir et une ville agréable à vivre pour les kolweziens !
C'est à dire, avant tout, une ville "normale".
C'est à dire, comme pour toute ville "normale" et agréable à vivre, une ville MULTIPLE :
pas uniquement minière, mais aussi agricole, touristique, industrielle, au multiples artisanats, culturelle, informatique, reliée au restant du monde et en relation avec lui...
Cette "vision" n'était et n'est toujours pas partagée par les quelques dizaines de kolweziens (et lushois et katangais) avec qui j'ai été en contacts !

Si je mentionne souvent Lubumbashi, si j'ai aussi créé une "gazette" pour cette ville, c'est qu'elle est ma ville natale, même si Kolwezi est ma "vraie" ville, vu qu'elle a abrité mon enfance et mon adolescence !

Je vais enlever quelques éléments (l'appel à contribution, tout a fait inutile : quasiment pas utilisé !) mais je vais laisser le blog en ligne :
il peut toujours être utile à l'une ou l'autre personne et, de toute façon, il servira de mémoire collective même très partielle...

Si, un jour, je rencontre enfin des "nouveaux congolais", si Kolwezi, le Katanga, le Congo se décident à enfin construire leur avenir plutôt qu'à sans cesse compter sur les miettes que leur laissent les "amis" étrangers (et congolais : pour moi "avant les élection de 2006" = "après les élections de 2006", surtout en matière de "responsables politiques") et si je parviens à faire en sorte que je n'ai plus à gaspiller mon temps, mon énergie et mon argent (que des congolais nantis, des entreprises/commerces congolais et étrangers...et aussi, même très symboliquement, les kolweziens, lushois, katangais, congolais de base pourraient me fournir pour que je puisse concrétiser tout ce que j'ai préparé, dans divers domaines qui les concernent eux), alors, je reprendrai la construction de cette "gazette" et des autres e-journaux (et des divers sites Internet en préparation depuis des années...), qui auraient dû, à terme, être réalisés "sur place", financés "sur place", avec de véritables journalistes "sur place".

J'avais enfin trouvé les logiciels adéquats fin octobre 2007 !

Je continue à accumuler automatiquement et sans les consulter des tas d'informations sur Kolwezi, L'shi, le Katanga, la RDC, divers acteurs de la vie politique et économique, les entreprises,... : si un jour je reviens, je commencerai par lire et utiliser tout cela.

"Makelele Kâzingufu Mazimu"

2 commentaires:

Mirella Fischer a dit…

Vraiment dommage pour cette interruption car je viens à peine de découvrir le site.
Merci pour ces articles.
M. Fischer
(Kolwezi de 1962 à 1978).

Youri a dit…

Oui dommage, ou en-êtes vous aujourd'hui Mr Makelele Kâzingufu Mazimu ?

Amicalement,
Vincent.